PARTAGER

La vie de Thereza est un roman. Naissance près de Madrid dans un palais à Carabanchel en 1773, et mort 62 ans plus tard en Belgique dans un autre château, à Chimay. Entre temps, l’aventurière, fille des Lumières, devient en politique une femme d’influence : menacée à Paris elle se réfugie à Bordeaux dans sa famille en 1793, séduit l’envoyé de la Convention, Tallien, et sauve sa tête et quelques autres. Surnommée Notre Dame du Bon Secours à Bordeaux elle est Notre Dame de Thermidor à Paris en 94. Elle sait qui a le pouvoir : Barras sous le Directoire, puis Ouvrard, le fournisseur des armées de Bonaparte ensuite. Plus tard, la monarchie revenue, l’ancienne aristocrate espagnole au passé révolutionnaire épousera un prince de Caraman Chimay. Le père de Thereza, financier né à Bayonne, avait été en 1782 le fondateur de la première banque espagnole et devint le ministre des finances de Joseph Bonaparte, éphémère et désastreux roi d’Espagne. Sa mère, une Galabert, était la fille d’un industriel français établi en Espagne. Thereza Cabarrus ou la naissance d’un nouveau monde !! Pour commander le livre de Jean-Claude Fauveau, il suffit de cliquer.

Écoutez l’Histoire du Jour avec Michel Cardoze  :

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE