Blog

Thérésia à l’honneur pour la Journée de la femme

Le 8 mars 2017 Thérésia a été de nouveau à l’honneur sur France Bleu Gironde et sur le réseau national France Bleu, avec un beau rappel de ce qu’elle a été et surtout de ce qu’elle a fait.

Vous pouvez écouter cette émission sur le MP3 ci-dessous.

Les conférences ne s’arrêtent pas pour autant:

– Le 30 Mars 2017 à 16h conférence aux Hespérides de Saint-Christoly à Bordeaux
– Le 1er avril, à 15h conférence à l’Association Historique et Archéologique de Saint-Laurent d’Arce (ARHAL) non loin de Saint-André de Cubzac

A suivre…

Une conférence très suivie

Une conférence très suivie

Ma conférence du 8 mai 2017 à l’auditorium du Musée d’Aquitaine, sous l’égide du Souvenir Napoléonien et du programme culturel du Musée, a été très suivie par les passionnés de cette époque. Et une fois de plus « La Tallien » a attiré plus de cent personnes curieuses d’en savoir plus sur ce mythe.

Au cours de cette réunion j’ai présenté mon dernier livre « LaTallien, La Terreur à Bordeaux (mai 1793-avril 1794) » paru aux Editions Féret. J’ai ainsi pu raconter à mes auditeurs la vie et l’action de la belle Thérésia Cabarrus qui a, pendant cette période réussi à sauver des griffes des conventionnels envoyés par la Convention de Paris dirigée alors par Robespierre, des centaines de malheureux. Tallien en envoya 90 à la guillotine quand La Tallien en sauva plus de 300.

J’ai révélé aussi les démêlés de Thérésia avec un jeune général nommé Bonaparte et en particulier la haine qu’il lui porta sous le Consulat mais je raconterai cela dans un prochain article de mon blog.

On sait qu’ensuite, après la Terreur et la chute de Robespierre, La Tallien aura une grande influence sous Barras mais qui diminuera ensuite quand elle sera avec le richissime financier Ouvrard. Elle épousera ensuite le comte de Caraman-Chimay qui deviendra prince de Chimay en 1816 et disparaitra en 1835 à l’âge de 62 ans. Une belle fin pour une petite espagnole qui passera pour révolutionnaire avant de briller de mille feux sous le Directoire.

tallien_conf_1
tallien_conf_2
tallien_conf_3

Nouvelle conférence le 8 février 2017

0
Nouvelle conférence la 8 février 2017

Le 8 février 2017 je donne une conférence avec PowerPoint à 18H30 à l’auditorium du Musée d’Aquitaine sur mon dernier livre « La Tallien, La Terreur à Bordeaux (1793-1794) ». J’expliquerai l’action de la jeune Thérésia Cabarrus future Mme Tallien qui sauva 300 vies humaines pendant que son amant Jean-Lambert Tallien en envoyait une centaine à la guillotine. Dans mon exposé, j’aborderai également les relations de La Tallien avec le général Bonaparte: affectueuse au début du temps de Joséphine qui était son amie, tendue puis détestable après Brumaire quand Bonaparte devint Napoléon. »

Salon « Histoire et Patrimoine » de Grezilhac (33)

0
Salon « Histoire et Patrimoine » de Grezilhac (33)

Le 27 novembre 2016, « Histoire et Patrimoine » tenaient salon au château Féret-Lambert à Grezilhac (33). De nombreux éditeurs, libraires, bouquinistes… étaient réunis pour la seconde fois dans une magnifique dépendance de ce domaine viticole. Deux de mes éditeurs étaient présents.

– Les Editions de l’Entre-deux-Mers avec mon livre « Du Grand Séminaire à la Grande Poste de Bordeaux. Trois siècles d’histoires girondines » qui est toujours en vente et qui va trouver une nouvelle actualité avec l’ouverture d’un café culturel en lieu et place de la recette principale dite « le Dôme » rue du Palais Gallien. Ouverture assez contestée d’ailleurs. Voir mon site Facebook : « Les amis du Grand Séminaire de Bordeaux »

– Les Editions Féret ensuite où j’ai pu dédicacer mon dernier ouvrage : « La Tallien /La Terreur à Bordeaux (mai 1793-avril 1794) » à un descendante de M Louvet de Paty, un personnage sauvé, à l’époque, de la guillotine par « La Tallien ».

Plusieurs animations ont attiré beaucoup de monde dont celle de David Souty costumé en chevalier du XIIe siècle. C’est lui qui nous avait fait connaître et aimé Saint-Emilion lors de notre sortie avec la Société d’Archéologie de Bordeaux le 15 octobre dernier.

De nombreux visiteurs ont arpenté les allées de cette très agréable manifestation aidée par une journée magnifique.

Michel Cardoze raconte Thereza Cabarrus sur France Bleu Gironde

0
Michel Cardoze raconte Thereza Cabarrus sur France Bleu Gironde

La vie de Thereza est un roman. Naissance près de Madrid dans un palais à Carabanchel en 1773, et mort 62 ans plus tard en Belgique dans un autre château, à Chimay. Entre temps, l’aventurière, fille des Lumières, devient en politique une femme d’influence : menacée à Paris elle se réfugie à Bordeaux dans sa famille en 1793, séduit l’envoyé de la Convention, Tallien, et sauve sa tête et quelques autres. Surnommée Notre Dame du Bon Secours à Bordeaux elle est Notre Dame de Thermidor à Paris en 94. Elle sait qui a le pouvoir : Barras sous le Directoire, puis Ouvrard, le fournisseur des armées de Bonaparte ensuite. Plus tard, la monarchie revenue, l’ancienne aristocrate espagnole au passé révolutionnaire épousera un prince de Caraman Chimay. Le père de Thereza, financier né à Bayonne, avait été en 1782 le fondateur de la première banque espagnole et devint le ministre des finances de Joseph Bonaparte, éphémère et désastreux roi d’Espagne. Sa mère, une Galabert, était la fille d’un industriel français établi en Espagne. Thereza Cabarrus ou la naissance d’un nouveau monde !! Pour commander le livre de Jean-Claude Fauveau, il suffit de cliquer.

Écoutez l’Histoire du Jour avec Michel Cardoze  :

« Cinquième de couverture » sur RCF

0

L’émission hebdomadaire « Cinquième de couverture » sur RCF (Radios Chrétiennes Francophones) me recevait jeudi dernier (6 octobre) de 19h30 à 20h pour présenter mon dernier livre « La Tallien » à ses auditeurs.

La chroniqueuse Nicole Raymond avait soigneusement préparé cette émission qui repassait le lendemain de 11h30 à midi.

Nous avons enregistré dans les studios tout neuf de cette station qui fait partie de la soixantaine de stations qui quadrillent la France et la Belgique. RCF Bordeaux est installé dans le centre Beaulieu qui vient d’être rénové. Inauguré par le cardinal Ricard fin septembre 2016 cette maison diocésaine de l’église catholique de Gironde comprend un séminaire, un centre de formation et une belle librairie.

Souhaitons que cette belle émission, enrichie par un passage du célèbre concerto pour clarinette (KV 622) de Wolfgang Amadeus Mozart qui a été à l’origine du succès en 1985 du très beau film « Out of Africa » de Sydney Pollack passe sur l’ensemble des stations (63) de France et de Navarre.

Mais écoutez plutôt l’émission.

« La Tallien » Dans l’émission de Franck Ferrand « Au Cœur de l’histoire » sur Europe 1

0
Franck Ferrand

Belle émission le 4 octobre 2016 avec Franck Ferrand qui reprenait une fois de plus l’épopée de Thérésia Cabarrus, marquise de Fontenay qui deviendra plus tard Madame Tallien, la comtesse de Caraman puis, à la fin de sa vie, la princesse de Caraman-Chimay.

Avec son talent habituel Frank Ferrand nous a d’abord fait revivre la vie de cette jeune femme avec de nombreux détails sur son implication pendant la Révolution française et La Terreur en France.

Ensuite Emmanuel de Waresqueil, auteur talentueux de nombreuses biographies (Talleyrand, Fouché, etc.) a précisé la vie de Thérésia et en particulier son origine espagnole. Enfin moi-même qui me suis intéressé à quelques personnages malmenés par l’Histoire (Le prince Louis cardinal de Rohan-Guéméne , Joséphine l’impératrice créole, etc.) j’ai pu, en quelques minutes parler de la vie de Thérésia à Bordeaux où, en quelques mois elle s’est évertué à sauver quelques centaines de personnes de la guillotine.

Mais, sans attendre, pour en savoir plus, écoutez mon interview par Franck Ferrand dans l’extrait ci-dessous :

Retrouvez l’intégralité du podcast sur le site d’Europe 1 en cliquant ici

Programmes de Conférences ou émissions «La Tallien »

Le 28 septembre 2016 j’ai donné une conférence aux Templitudes 27 rue Ségalier à Bordeaux. L’assistance était nombreuse et intéressée. J’ai même pu rencontrer un descendant de l’un des premiers guillotinés de Bordeaux en octobre 1793 : le maire de la ville M. Armand Saige.

• Lundi prochain 3 octobre, enregistrement à la radio RCF de Bordeaux d’une émission d’une demi-heure intitulée « La cinquième de couverture » qui sera diffusée le jeudi 6 octobre à 19h30 et le vendredi 7 à 11h30 (88.9 à bordeaux). Peut-être sera t’elle reprise à l’échelle nationale ?
• Mardi 4 octobre passage en direct dans l’émission de Franck Ferrand « Au Cœur de l’histoire » sur Europe 1. Soyez à l’écoute entre 14 et 15h. Je serai interviewé entre 14h30 et 15h.
• Mardi 11 octobre conférence à 14h15 au Cercle militaire de Bordeaux rue de Cursol, pour l’ANFEM.
• Jeudi 13 à 12h30 conférence au Rotary Montaigne à l’Automobile Club place des Quinconces.
• Le jeudi 24 novembre, conférence à 16h aux Jardins d’Arcadie rue de l’abbé de l’Epée
• Le mercredi 25 janvier 2017 conférence à 16h aux Hespérides de St Christoly à Bordeaux.
• Suivront sans doute, mais les dates ne sont pas fixées : Mollat, La Machine à lire, le Café historique…et pourquoi pas une émission avec Stéphane Bern à qui j’ai envoyé le livre ?
• Le reste du programme vous sera proposé plus tard.

(Audio) Rentrée littéraire à Bordeaux

0

Le 22 août Estelle Gentilleau, chroniqueuse à RadioFrance Bleu Gironde m’a reçu dans son émission du matin « Sur les routes de Gironde » pour parler de « La Tallien. La Terreur à Bordeaux (avril 1793-Mai 1794) »,mon dernier livre paru fin juin 2016 aux Editions Féret.

J’ai pu évoquer ainsi les principales étapes du séjour effectuée par la jeune Thérésia Cabarrus, ex marquise de Fontenay et future madame Tallien dans cette belle ville dévastée par les ravages qu’a suscité cette courte mais dramatique période de la Révolution. En dix mois, après la famine, le blocus, les réquisitions arbitraires… les conventionnels envoyés par le Comité de Salut Public de Robespierre vont se livrer, sous l’autorité de Tallien puis de Jullien, à une hécatombe où près de 300 personnes vont y laisser leur tête.

Heureusement cette jeune femme, maîtresse de Tallien va se lever et réagir en sauvant des centaines de vies humaines grâce à son action énergique auprès des autorités mais aussi en dérobant passeports, laissez-passer ou autres documents permettant ainsi à des centaines de malheureux de se sauver. « Notre Dame du Bon Secours » était née.

Montée à Paris et arrêtée sur ordre du tyran, elle va lancer Tallien contre lui et libérer le 9 thermidor laFrance devenant ainsi « Notre Dame de Thermidor ».

Elle continuera ensuite sur sa lancée en vivant avec Barras puis Ouvrard avant de devenir Madame la princesse de Caraman Chimay.

Mais écoutez plutôt l’émission d’Estelle Gentilleau sur Radio Bleu Gironde (100.1). Vous pouvez le faire en cliquant sur le picto que vous trouverez sur cette page.

Pourquoi « La Tallien » ?

0

Plusieurs personnes, parmi mes lectrices et mes lecteurs m’ont fait la remarque suivante : « Pourquoi ce titre, qui peut paraitre péjoratif ? Pourquoi pas Madame Tallien ? »

Simplement pour deux raisons.La première, c’est que de nombreux auteurs ont déjà utilisé ce titre. La seconde, mon livre ne couvre qu’une période limitée de sa vie, celle couvrant la Terreur, période pendant laquelle elle ne sera…que sa maîtresse.

Thérésia Cabarrus, son nom de jeune fille, a épousé à quatorze ans le marquis Devin de Fontenay. Quand elle arrive en avril 1793 à Bordeaux, elle est divorcée de fraiche date et souvent les bordelais qui la voit passer dans son landau disent d’elle : c’est « La Fontenay » comme on disait à l’époque « La Pompadour » ou « La du Barry ». Mais après qu’elle eut rencontré Jean-Lambert Tallien avec lequel elle eut une aventure torride, et brillamment défendue Mme Boyer-Fonfrède et ses enfants pour les empêcher de se trouver à la rue en octobre 1793, sa notoriété devint immense.

Cet acte de courage aura un retentissement énorme, car elle eut le culot d’affronter de face les conventionnels et surtout le sinistre président de la Commission militaire. Dès lors la population qui avait désormais une admiration sans bornes pour elle, appela l’hôtel où elle habitera cours du Jardin public (photo ci-dessus) jusqu’en avril 1794, le bureau des Grâces et sa locataire « La Tallien ». On pouvait souvent la croiser dans les rues de la ville, allant du cours du Jardin public à la maison nationale (ancien Grand séminaire) où résidait Tallien.

Elle épousera finalement Tallien fin 1794 mais le quittera rapidement quand il échouera dans sa quête de pouvoir dans un monde qu’il ne comprenait plus.

appartement_tallien_1
appartement_tallien_2
appartement_tallien_3
appartement_tallien_4
appartement_tallien_5

Visuels : photos de l’appartement habité à Bordeaux par La Tallien de septembre 1793 à avril 1794
Crédit photos : Marie-José Pietri

My Favorites

Michel Cardoze raconte Thereza Cabarrus sur France Bleu Gironde

Michel Cardoze raconte Thereza Cabarrus sur France Bleu Gironde

La vie de Thereza est un roman. Naissance près de Madrid dans un palais à Carabanchel en 1773, et mort 62 ans plus tard...